Peinture anti-bruit : quels sont les avis des consommateurs ?

par Auguste et Claire
344 vues
Peinture anti-bruit avis consommateur : que retenir ?

La peinture anti-bruit est un produit isolant qui vous permet de lutter contre les problèmes de nuisances sonores à la fin des travaux dans un appartement. Il symbolise un élément ultime qui sert dans le revêtement des murs ou du plafond afin d’atténuer les bruits dans un logement. Suite à son usage, les consommateurs ne sont pas restés sans donner leurs avis. Découvrez ici ce que vous devez retenir par rapport à ce produit isolant phonique et quels sont les avis des consommateurs.

Ce qu’il faut savoir sur la peinture insonorisant anti-bruit

Composée de microbilles, la peinture anti-bruit est destinée à réduire les tintements et bruit d’étamage dans toutes les structures métalliques d’un domicile. Il joue un rôle déterminant dans l’amélioration de l’isolation d’un logement de façon primitive. Sur le plafond, elle réduit les bruits provenant de l’étage et sur le sol, elle vous isole des nuisances sonores du sous-sol. Appliquée sur les murs, elle vous protège des bruits provenant des résidences voisines. Néanmoins, elle ne garantit pas une réduction considérable des grands bruits.

Encore appelée peinture insonorisante ou peinture phonique, la peinture anti-bruit est peu odorante et lessivable. Elle est de couleur blanche et peut également être recouverte d’un autre revêtement (papier peint, faïence, lambris, etc).

Les avantages de la peinture anti-bruit

La peinture isolante phonique présente plusieurs avantages. Il s’agit notamment de :

  • La réduction des nuisances sonores ;
  • L’amélioration de l’isolation de la maison ;
  • La possibilité de l’utiliser pour revêtir le plafond ou le sol ;
  • La diminution de la facture énergétique jusqu’à 20 % ;
  • Les déperditions de chaleur en raison de sa propriété isolante thermique ;
  • Une grande facilité d’application sur le plafond, le sol ou les murs ;

En dehors de tous ces intérêts que vous octroie la peinture insonorisant, elle permet également d’éviter les gros travaux de par sa caractéristique d’isolant thermique. Enfin, il s’agit d’un produit qui vous offre un rendement de 10 m2/litre ; un taux de CO2 de 2 gr/l et un temps de séchage de 02 heures.

Par ailleurs, la peinture acoustique présente aussi quelques inconvénients. D’abord, elle dégage une légère odeur peu toxique tout le long du temps de séchage. Ensuite, elle peut s’avérer inefficace si vous n’appliquez pas une sous-couche. Ainsi, il vous faut prévoir une dépense de plus.

Le prix d’une peinture anti-bruit

Pour vous faire appliquer la peinture anti-bruit dans votre maison, il est conseillé de prévoir au moins 20 euros par m2. Il s’agit là d’une estimation qui tient compte du prix de la sous-couche avec deux couches de peinture. De façon précise, le prix d’une sous-couche est d’environ 20 euros le litre et celui de la peinture insonorisante est de 25 euros le litre.

S’agissant de l’équipe qui s’occupera des travaux, envisagez de recruter un peintre en bâtiment ou une entreprise spécialisée en peinture. Très souvent, ils vous proposent des prix qui oscillent entre 20 et 30 euros le m2. Toutefois, il est à noter que ces prix sont fonction de la complexité des travaux à réaliser sur le chantier.

L’application de la peinture durant les travaux

L’application de la peinture durant les travaux

Cette peinture acoustique est un produit qu’il faut appliquer au moins trois fois sur les constructions pour être sûr que le bruit sera atténué de 50 % au moins. Avant tout, il faut commencer par préparer le support à peindre (plafond, sol, murs). C’est l’étape préliminaire à l’application proprement dite de la peinture acoustique. Elle consiste à nettoyer et à mettre le support en bon état pour favoriser une meilleure isolation phonique.

La deuxième étape se résume à appliquer la peinture. Elle se fait en deux phases : l’application de la sous-couche phonique et l’application des couches de peinture insonorisante. Durant la première phase, l’expert se chargera de revêtir le support de la sous-couche phonique l’appliquant horizontalement puis verticalement. 

Quant à la deuxième phase, elle se réalise généralement 4 heures après la première pour permettre un séchage entier de la sous-couche phonique préalablement appliquée. Elle consiste à poser deux à trois sédiments de la peinture insonorisante. Le procédé est le même que celui lors de l’application de la sous-couche phonique : horizontalement puis verticalement.

L’avis des consommateurs

La peinture insonorisante est un revêtement utilisé pour peindre le plafond, le sol ou les murs d’une demeure. Pour les consommateurs, elle bénéficie d’un score favorable. En effet, la substance isolante phonique permet :

  • De travailler en toute tranquillité dans sa maison sans risque de perturbation due à des nuisances sonores ;
  • D’avoir une meilleure isolation acoustique.
  • De réaliser les projets de rénovation légers car ne nécessitant pas de gros labeurs ;
  • De nettoyer facilement et rapidement avec de l‘eau et du savon.

Cependant, les consommateurs soulignent une dépense supplémentaire en raison de l’application de la sous-couche phonique.

Globalement, la peinture anti-bruit obtient des avis favorables puisqu’elle répond convenablement aux besoins des consommateurs. Ce produit isolant phonique efficace réduit d’un cran les problèmes d’odre sonore permettant ainsi aux occupants du domicile de vivre dans un calme inouï.

Articles similaires

3.8/5 - (5 votes)

Laissez un commentaire