Quel est la différence de consommation entre les plaques à induction et vitrocéramique ?

par editeur
65 vues
Différence entre consommation à induction et vitrocéramique

Lorsque vient le moment d’équiper votre cuisine, le choix entre la plaque vitrocéramique et celle à induction devient un grand challenge. Laquelle des deux est plus avantageuse en consommation ? Laquelle choisir pour ne pas regretter à l’avenir  ? Pour réussir ce challenge, vous devez connaître la différence qui existe entre une plaque à induction et une plaque en vitrocéramique. Alors nous vous proposons ici d’établir cette différence afin de vous faciliter la tâche.

Quel est le principe de la cuisson par induction ?

Le fonctionnement d’une plaque par induction repose sur le principe de champ magnétique. Une table à induction est composée d’une plaque en verre vitrocéramique et d’un électroaimant. Cet électroaimant ou bobine de cuivre laisse passer le courant électrique au contact des ustensiles de cuisine. Afin que ce champ puisse bien fonctionner, il faut que le récipient qui sera posé dessus soit en acier émaillé, en fonte ou en inox.

Avantages de la technologie à induction 

  • La sécurité : la plaque ne fonctionne qu’en présence d’un récipient à fond en métal ferreux. Cela est très sécuritaire si vous avez des enfants à la maison ;
  • La rapidité de cuisson avec une variation de température ultra-rapide et quasi instantanée ;
  • Un réglage de température très précis, au degré près ;
  • Une faible consommation énergétique ;
  • La facilité d’entretien de la table à induction.

Inconvénients des plaques à induction

  • La fragilité de la plaque : les table à induction est très fragile parce qu’elle est revêtue de verre. Ce revêtement accélère les rayures ;
  • La nature des récipients : tout type de récipient n’est pas compatible à la plaque d’induction. Si votre récipient n’est pas compatible à l’induction, il faudra le changer. Pour vérifier la compatibilité, vous pouvez faire un test. Prenez un aimant et approchez-le de votre ustensile. S’il accroche le fond de la casserole ou de la poêle, c’est que cet ustensile est adapté à l’induction ;
  • La taille des ustensiles : la règle suggère que la taille du récipient ne doit pas être inférieure de plus de 12 % à celle de l’inducteur. Ainsi pour un inducteur de 21 cm, la casserole doit avoir un diamètre minimum de 18 cm.

Quels sont les différents types de tringles pour rideau ?

Quel est le principe de la cuisson vitrocéramique ?

Le fonctionnement d’une plaque vitrocéramique repose sur deux technologies. La technologie de foyer radiant et celle du foyer d’halogène. Sous la plaque en verre vitrocéramique, vous pouvez retrouver l’un ou l’autre ou les deux à la fois. Les radiants sont idéaux pour faire mijoter tandis que les halogènes sont idéaux pour les cuissons plus vives.

Avantages de la cuisson vitrocéramique

  • L’indicateur de chaleur visible qui permet de contrôler la surchauffe ;
  • La facilité de nettoyage des plaques ;
  • Le système de sécurité avancée contre le débordement et la surchauffe de la cuisson ;
  • L’aspect esthétique des plaques ;
  • Ne nécessite pas de changer ses casseroles ;
  • Le prix relativement plus bas que celui des plaques à induction ;
  • Le refroidissement assez lent qui vous permet de conserver vos repas chauds.

Inconvénients de la plaque de cuisson vitrocéramique

La table de cuisson vitrocéramique consomme énormément d’énergie électrique. En particulier, les foyers halogènes sont de gros consommateurs d’énergie. Ceci peut constituer un véritable poids sur les factures d’électricité. De même, si votre plaque de cuisson ne comporte qu’un type de foyer, vous serez obligé de faire des cuissons soit vives, soit lentes, mais pas les deux à la fois.  

Quels choix faire entre la plaque à induction et celle vitrocéramique ?

Choix en fonction du prix

À l’achat, le prix de la plaque à induction varie entre 50 € et 2000 € tandis que celui de la table vitrocéramique varie entre 80 € et 1500 €. La différence de prix est tout à fait visible. En matière de budget, la plaque vitrocéramique est donc plus intéressante. De plus, le prix d’installation des plaques à induction est largement plus élevé que celui des plaques vitrocéramiques.

Choix en fonction de consommation d’énergie

Une table à induction est composée d'une plaque en verre vitrocéramique et d’un électroaimant

En matière de consommation électrique, la plaque à induction est beaucoup plus économique que celle vitrocéramique. On observe 30 % de kWh en moins consommés avec une plaque à induction qu’avec une table vitrocéramique. Une seule partie de l’énergie absorbée par les plaques vitrocéramiques est transformée en chaleur. Cela aboutit à un gaspillage d’énergie important.

Choix en fonction du danger que peuvent représenter les technologies

Il est fréquent d’entendre dire que les appareils électriques sont dangereux. Les plaques vitrocéramiques et celles à induction ne sont pas exemptées de cette présomption. Les tables à induction fonctionnent avec des fréquences entre 20 à 50 kHz. Cette fréquence respecte les références en matière de sécurité posées par le ministère de la Santé.

Il est vrai que si vous vous tenez à moins de 1 cm de la plaque à induction, vous pouvez ressentir les effets du courant électrique ou vous brûler. Toutefois, cela n’a aucun effet néfaste sur la santé à long terme. Les tables vitrocéramiques quant à elles ne présentent aussi aucun danger pour la santé. De plus, elles ne sont pas à l’origine de polluants chimiques dans l’air.

Entre ces deux plaques, la plus sécuritaire est bien sur la plaque à induction. Elle possède un temps de chauffe et surtout de refroidissement très rapide. La plaque vitrocéramique met dix minutes de plus à refroidir totalement ; ce qui peut constituer un danger si vous avez des enfants.

Qu’en est-il de la pollution avec les plaques ?

 

Les plaques vitrocéramiques sont plus polluantes que les plaques à induction. Puisque la table à induction consomme moins que son homologue, elle est de ce fait plus écologique. Outre les appareils de cuisine à induction sont plus résistants et durables que ceux de la cuisson à vitrocéramique. Pour pallier la lenteur de la montée en température des tables vitrocéramiques, éteignez la plaque quelques minutes avant la fin de votre cuisson.

Que doit-on retenir ?

En résumé, la plaque à induction est bien plus avantageuse que son homologue la plaque vitrocéramique. Elle offre une meilleure conduction de la chaleur en respectant les normes de fréquence exigées et une consommation en énergie moins importante. Puisqu’elle est modulable, elle offre aussi plusieurs possibilités de disposition des poêles et des casseroles. Néanmoins, elle est moins avantageuse que la plaque vitrocéramique quant à son coût d’achat. Il faut racheter toute une batterie d’ustensiles de cuisine adaptés à l’induction avant de pouvoir en profiter.

Articles similaires

5/5 - (2 votes)

Laissez un commentaire