Comment faire germer un avocat dans du coton ?

par Auguste et Claire
178 vues
Faire germer un avocat dans du coton : les différentes étapes

Les avocats sont connus pour leur valeur nutritive et aussi pour leur succès dans votre assiette. Pourquoi ne pas en profiter pour faire germer un avocat dans du coton et obtenir de belles plantes d’intérieur à moindre coût ? C’est une activité de jardinage qui permet de mieux comprendre le fonctionnement de la nature, et cela fonctionne aussi bien pour les adultes que pour les enfants. On vous dévoile toutes les astuces pour faire pousser des avocatiers. Pour réussir ce challenge, il vous suffit de suivre à la lettre ces étapes que nous vous fournissons ici !

Bien choisir les noyaux d’avocat  

La première étape consiste à choisir soigneusement le noyau. S’il est mou, s’il a des bosses au lieu d’être complètement lisse, ou s’il n’est pas brun parce qu’il ne reçoit pas l’entretien qu’il mérite de la part du concessionnaire, passez votre chemin.

Les étapes pour faire germer un avocat dans du coton 

Laver les noyaux d’avocat et les faire tremper dans l’eau

Commencez par couper les fruits en deux dans le sens de la longueur. Lorsque vous coupez un avocat, faites très attention à ne pas endommager le noyau avec la pointe de couteau. Le noyau doit être intact.

Videz le fruit et nettoyez soigneusement le noyau avec de l’eau tiède. Ensuite, laissez-le tremper complètement dans de l’eau chaude pendant une trentaine de minutes. Cette étape active la germination. Laissez sécher avant de passer à l’étape suivante.

Laisser sécher

Les arguments sur sa valeur portent généralement sur son utilité. Une chose est sûre, des travaux de recherche ont prouvé que cette étape est très capitale pour la réussite de votre opération. Si vous ne laissez pas sécher votre noyau d’avocat quelques jours, il va pourrir, et il va pourrir dans l’eau : ce n’est donc pas à cause d’une mauvaise manipulation que vous n’avez pas pu réussir à faire germer votre noyau. C’est plutôt à cause de votre mauvaise connaissance de la méthode.

Mettre les graines sur du coton humide

Il existe plusieurs possibilités pour cela. La plus connue et la plus simple est la technique du cure-dent. Insérez 3 ou 4 cure-dents (ou allumettes) dans la fosse pour la suspendre sur le coton humide. Le point le plus étroit du noyau est vers le haut et la partie inférieure du noyau est déposée sur le coton dans un récipient : pot, coupelle, assiette creuse, bol.

Vous pouvez également à l’aide d’un récipient à col rétréci puis élargi, laisser reposer la pierre dessus en laissant la partie inférieure sur le coton. Tels que des vases en verre ou des vases. Il existe aussi des bobèches. C’est un cercle de verre avec un trou au milieu. A l’origine, cet élément servait à protéger les bougeoirs ou anciens bougeoirs de la cire fondue de la bougie. Vous pouvez le trouver dans les brocantes au rayon cristal.

Mettre les graines sur du coton humide

Exposer les noyaux à la lumière

Une fois votre avocat dans sa tasse. Mettez-le dans une pièce lumineuse, mais pas en lumière directe. Cela active la germination sans risquer d’avoir trop chaud. La croissance de l’avocatier variera en fonction de la luminosité et de la chaleur de votre maison.

Mettre le coton humidifié et les graine dans l’eau

Si les graines sont sèches, elles ne vont pas pousser. C’est pour cela qu’il est préférable de mettre le coton humidifié et les graines dans l’eau afin de les garder dans une température comprise entre 20 et 25 °C. Vous devez le surveiller chaque jour pour éviter que les graines ne pourrissent.

Changer l’eau régulièrement

Pour bien faire, l’eau de votre avocatier doit être renouvelée régulièrement, environ une fois par semaine, ou dès l’apparition de dépôts collants ou verts. Changez l’eau et nettoyez le verre avant de remplacer le noyau.

Être patient

Il faut des semaines voire des mois (parfois jusqu’à 6 mois) pour que les premières racines apparaissent. Soyez donc très patient.

Plusieurs variables entrent en jeu dans le succès de cette germination, notamment la manière dont les avocats sont cultivés et stockés. Pour augmenter vos chances de succès, variez la source de vos avocats et faites attention à ceux qui sont les plus susceptibles de germer. La culture biologique tend à être plus propice à la germination des graines.

Ensuite, voir vos noyaux d’avocats germer un à un sera un vrai plaisir. Excellent moyen d’obtenir des plantes d’intérieur gratuitement et d’apprendre à atterrir à un rythme naturel. C’est aussi une expérience amusante pour vos enfants, tout comme un potager.

Du coton aux pots

Une fois que les semis sortent du haut du noyau d’avocat et que les premières racines développées dans l’eau sous votre noyau, attendez encore. Oui, la croissance de toute plante demande de la patience.

Le noyau se développera au même rythme sur une période de temps plus ou moins longue. Il doit être planté dès que sa croissance ralentit ou s’arrête.

Comment faire pousser un noyau d'avocats ?

Comment faire pousser un noyau d’avocats ?

Idéalement dans un grand pot, placez une boule de gravier ou d’argile de 2 à 5 cm d’épaisseur au fond et remplissez-la de terreau de bonne qualité. Percez-y un trou avec votre doigt afin de pouvoir enfoncer votre racine de noyau assez profondément tout en plantant votre noyau comme vous le feriez dans un verre : un tiers de profondeur.

Vous voyez, les avocats ne poussent presque jamais à l’extérieur sous nos latitudes, à moins que le réchauffement climatique ne soit pris en compte. Ils prospèrent toujours à l’intérieur en tant qu’arbres d’ornement et peuvent également porter des fruits si vous avez une serre qui leur offre suffisamment d’espace.

Articles similaires

4/5 - (1 vote)

Laissez un commentaire