Quelles sont les aides de l’état pour encourager les ménages à faire des économies d’énergie en 2023 ?

par Auguste et Claire
519 vues
Les aides de l'état pour encourager les ménages à faire des économies d'énergie en 2023

Dans un contexte où l’urgence climatique est de plus en plus présente, l’État français encourage les ménages à faire des économies d’énergie en leur proposant des aides financières. Celles-ci s’adaptent bien évidemment à la situation de chaque ménage, aident à financer des travaux de rénovation énergétique et permettent de rendre les habitations plus écologiques pour aider à protéger l’environnement. Mais quelles sont ces aides de l’État et comment en bénéficier en tant que citoyen français ? Réponses.

Pourquoi est-ce important d’économiser de l’énergie à la maison ?

L’économie d’énergie à la maison permet de réduire les coûts de facture d’électricité, de gaz et d’eau. Cela représente non seulement une économie significative sur le long terme, mais contribue également à la préservation de l’environnement, car les émissions de gaz à effet de serre, principale cause du changement climatique, sont réduites.

En outre, l’économie d’énergie améliore le confort dans la maison et la qualité de l’air intérieur. Par exemple, l’isolation thermique améliorera l’efficacité du chauffage en hiver et fera en sorte que la maison reste fraîche en été. L’utilisation d’ampoules à LED va contribuer à améliorer la qualité de l’éclairage intérieur et permettra de réduire le risque d’éblouissement.

Comment économiser de l'énergie dans un ménage ?

Comment économiser de l’énergie dans un ménage ?

Des gestes simples peuvent être adoptés pour réduire la consommation d’énergie. Entre autres, il faut éteindre les lumières et les appareils électroniques non utilisés, installer un thermostat programmable, assurer un entretien régulier des filtres de la climatisation et du chauffage, couvrir les casseroles durant la cuisson, éteindre les ordinateurs et débrancher les chargeurs après usage, etc.

D’autres mesures permettant d’économiser de l’énergie incluent l’isolation des maisons pour limiter les pertes énergétiques et pour améliorer l’efficacité du chauffage et de la climatisation, l’isolation des fenêtres, le choix d’un four à pyrolyse entre autres.

Quelles sont les aides financières de l’État pour la rénovation énergétique en 2023 ?

Sous certaines conditions spécifiques, les ménages bénéficient de quelques aides de l’État visant à les encourager à faire des économies d’énergie. Il faut, néanmoins, noter que ces différentes aides sont soumises à des conditions d’éligibilité, et que les montants alloués peuvent varier en fonction des travaux réalisés et de la situation du demandeur. Ces aides sont :

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov est une aide financière de l’État dont le but est d’inciter les propriétaires et les copropriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leurs logements. Destinée uniquement aux occupants modestes et très modestes ainsi qu’aux propriétaires bailleurs, elle peut être utilisée pour financer des travaux comme l’isolation thermique des murs ou des combles, et pour l’installation d’un système d’aération performant.

En 2023, il est possible de faire une demande d’aide MaPrimeRénov’ entièrement en ligne. Cette aide s’élève à 1500 € pour les foyers ayant des ressources modestes, et à 800 € pour les foyers ayant des ressources intermédiaires.

MaPrimeRénov’ Sérénité

Il s’agit d’une aide financière qui est proposée par l’Agence nationale de l’Habitat (ANAH). Elle s’inscrit dans la logique d’une aide en matière d’économie d’énergie, et permet aux propriétaires occupants et aux propriétaires bailleurs de financer des travaux de rénovation globale visant à améliorer la performance énergétique du logement. Entre autres, on peut noter les travaux tels que l’isolation, le changement de système de chauffage ou de chaudière, la ventilation, etc.

Le montant de l’aide varie en fonction des travaux à réaliser et des revenus du foyer. Ce montant est le même que pour l’aide MaPrimeRénov’.

Le chèque énergie

En France, le chèque énergie est une aide versée sous forme de chèque aux foyers les plus modestes pour les aider à payer leurs factures d’énergie, et financer des travaux de rénovation énergétique. Le chèque énergie concerne tous les types d’énergies donc, le gaz, l’électricité, le bois, mais aussi le fioul.

En 2023, le montant du chèque énergie varie entre 48 € et 277 € par an. Il pourra ensuite être utilisé jusqu’au 31 mars 2024. Les foyers éligibles à cette aide de l’État sont déterminés chaque année en fonction des revenus fiscaux de référence.

Le crédit d'impôt transition énergétique (CITE)

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE)

Il s’agit d’une prime qui permet de bénéficier d’un impôt de 30% pour les travaux d’isolation thermique, sous réserve de respecter certaines conditions. Toutefois, seuls les propriétaires occupants et les locataires peuvent en bénéficier.

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

Les propriétaires occupants, les copropriétaires et les entreprises bénéficient d’une subvention, qui peut prendre la forme d’une prime, versée par les fournisseurs d’énergie pour les travaux d’économie d’énergie. Ces derniers comprennent même les travaux d’isolation thermique ou d’installation d’une chaudière. Ils doivent également concerner la résidence principale ou des locaux professionnels.

La TVA à taux réduit

Une réduction de la TVA de 5,5% s’applique aux différents travaux de rénovation énergétique de logements achevés depuis plus de deux ans.

Quelle est la condition générale pour bénéficier des aides de l’État en matière d’énergie ?

Bien que chaque type d’aide soit soumis à des règles d’éligibilité qui lui sont propres, il existe une condition générale qui s’applique à toutes les aides proposées par l’état pour encourager les ménages à économiser de l’énergie, exception faite du chèque énergie :

La nécessité de faire appel à des professionnels RGE

En France, les professionnels labellisés RGE ont suivi des formations bien spécifiques pour maîtriser les techniques de rénovation énergétique et pour respecter les normes en vigueur en matière d’efficacité énergétique. Ils détiennent une certification qui leur est délivrée pour témoigner de leur compétence dans les domaines de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. 

Les aides financières de l’État sont donc conditionnées au fait que les travaux pouvant aider à économiser de l’énergie soient réalisés par des professionnels RGE, pour garantir une amélioration effective de la performance énergétique des logements.

Quelles sont les démarches à effectuer pour bénéficier des aides de l’État ?

Les démarches à suivre pour bénéficier des aides de l’État, visant à encourager les ménages à économiser de l’énergie, varient généralement selon le type d’aide demandée.

Comment faire une demande pour les aides MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ sérénité ?

Les démarches pour une demande d’aide MaPrimeRénov’ ou MaPrimeRénov’ sérénité en France varient selon la nature et l’ampleur des travaux à réaliser. Mais de manière générale, il faut :

  • Créer un compte sur le site du gouvernement dédié et remplir les formulaires nécessaires en ligne ;
  • Fournir des pièces justificatives telles que des devis, des factures, etc. ;
  • Respecter les différentes conditions d’éligibilité en ce qui concerne les propriétaires et le logement ;
  • Faire la demande sur le site du gouvernement français.

Les démarches pour obtenir le CITE

Pour obtenir le CITE, le bénéficiaire doit nécessairement déclarer les dépenses effectuées pour les travaux dans la déclaration d’impôt. Pour ce faire, il faut fournir les factures et les justificatifs nécessaires. Il faut également respecter les conditions d’attribution liées aux équipementiers et aux types de logements concernés.

Les démarches pour obtenir le CITE

Le chèque énergie

Il s’obtient sans démarches particulières. En effet, une fois éligible, les bénéficiaires reçoivent automatiquement le chèque par courrier, à l’adresse indiquée dans leur dernière déclaration de revenus. 

Quels sont les avantages et les limites des aides de l’État pour l’énergie ?

Les aides permettent aux foyers qui disposent de ressources modestes de mieux maîtriser leurs dépenses en énergie. Ils bénéficient d’un coup de pouce pour réaliser leurs travaux de rénovation énergétique permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les aides de l’État permettent aussi de stimuler la filière de la rénovation énergétique. Cela crée de la demande pour les professionnels du domaine et favorise l’innovation dans le secteur.

Toutefois, ces aides de l’État ont également certaines limites. D’abord, les critères d’éligibilité sont parfois stricts et peuvent exclure certains ménages, même ceux qui sont en situation de précarité énergétique. Ensuite, ces aides ne couvrent pas l’intégralité des dépenses qu’engendrent les travaux de rénovation énergétique. En conséquence, leur portée est limitée pour certains ménages.

Enfin, les aides encouragent les comportements « subventionnés » plutôt que des changements de mode de vie durable. Il s’agit notamment de l’attention portée à l’isolation thermique ou à l’achat de véhicules électriques.

En somme, les aides de l’État pour aider les ménages à faire des économies d’énergie sont nombreuses et variées, avec des conditions d’éligibilité spécifiques. Que vous soyez propriétaire occupant, propriétaire bailleur ou locataire, il est important de se renseigner sur les aides disponibles et de faire appel à des professionnels qualifiés pour réaliser les travaux de rénovation énergétique.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laissez un commentaire